• Diffraction

    Torre Agbar

    Categorie(s)
    Lieu
    Barcelone Espagne
    Commanditaire
    Groupe Agbar
    Architecte(s)
    Jean Nouvel
    Année
    2005
    Description

    La tour de l’eau, du crépuscule à l’aube, décompose la lumière de sa base jusqu’à son sommet. Des cascades bleues de cette base, la lumière en mouvement apparaît dans toutes ses couleurs fragmentées pour finir blanche, reconstituée donc, au sommet.

    Objet en décomposition de la lumière sur le principe du prisme : la goutte de l’arc en ciel.

    Yann Kersalé

    Diffraction s’apparente à un jeu holographique.

    La lumière s’insère entre les deux peaux de la tour, l’une en plaques colorées et l’autre, extérieure, en lamelles de verre. Elle rehausse les couleurs existantes sur la première peau. Ce procédé, sur le principe du ton sur ton, est à l’image des gravures du XIXè siècle sur lesquelles l’artiste pratiquait une rehausse colorée des dessins existants.

  • Diffraction - Torre Agbar, Barcelone-- Yann Kersale - Dessin
Photos : © Yann Kersalé-SNAIK